ORIE : Bilan du groupe de travail sur le coworking

Actualités Advenis RES | 10/07/2017

Advenis Conseil a participé au groupe de travail de l’ORIE dont le thème de réflexion était « Coworking et immobilier de bureaux en Île-de-France ».

Le résultat de ces travaux a été présenté le 4 juillet 2017 lors du colloque estival de l’ORIE, par Alain Béchade et Domique Dudan qui ont piloté cette étude.

Le premier constat est l’observation d’un marché francilien du coworking en pleine croissance et en pleine évolution. Le second constat souligne le fait qu’il s’agit d’une innovation majeure sur le marché de l’immobilier par les nouvelles pratiques qu’il induit.

Dans ce contexte, le groupe de travail s’est posé principalement les questions suivantes :

  • Quels sont les effets du développement du coworking sur le marché des bureaux (parc, métier, pratiques) ?
  • Quel est le modèle économique de ce nouveau « produit » ?
  • Le cadre juridique et fiscal actuel applicable à l’immobilier est-il adapté à ces pratiques (occupation temporaire, mixité d’usages) ?

On retiendra également que la grande diversité de l’offre de coworking peut rendre sa définition complexe, et que son succès s’explique à la fois par le nouvel environnement de travail flexible qu’il propose mais aussi par le levier de rationalisation économique qu’il instaure.

Des hypothèses d’évolution ont été formulées par le groupe de travail :

  • L’optimisation des espaces vacants pourrait entraîner un ralentissement du rythme des mises en chantier, une réduction des surfaces en entreprise de 20%, ainsi que l’accélération des reconversions des immeubles les moins modernes,
  • Une plus grande autonomisation des utilisateurs pourrait aboutir au développement de leurs propres espaces de coworking, et l’intégration des espaces de coworking aux nouveaux modes de production des bureaux pourrait avoir lieu,
  • A l’inverse, certains pensent que le coworking n’aura pas une véritable influence sur le marché des bureaux, pendant que d’autres évoquent un retournement de marché (les espaces de coworking seraient complètement intégrés aux espaces de bureaux) ou y voient simplement une offre complémentaire.

Des préconisations ont été formulées :

  • Adapter le cadre juridique et fiscal aux cas d’exploitation de coworking temporaire ou instaurant une mixité d’usage qui ne peuvent supporter les mêmes taxes que l’immobilier traditionnel,
  • Encourager une meilleure connaissance du marché du coworking à travers la mise en place d’un organisme dédié.

 

Plus d'infos sur le site de l'ORIE (http://www.orie.asso.fr)